Focus: priapisme et drépanocytose

Le priapisme est une complication sévère de la drépanocytose qui touche uniquement les patients de sexe masculin. Il s’agit d’une érection douloureuse persistante non induite par une stimulation sexuelle. Elle est causée par la vaso occlusion et peut à terme mettre en péril la fonction érectile, c’est à dire rendre impuissant.Nous avons souhaité vous donner accès à une information spécifique réalisée par le site web d’information médicale www.blackdoctors.org afin de pouvoir vous aider à répondre à vos interrogations.

Dr. Andrew Campbell Addresses Priapism Fears (VIDEO)

Le Dr Andrew Campbell répond aux questions concernant le priapisme (VIDÉO)

Andrew Campbell, M.D .: Bonjour, je suis le Dr Andrew Campbell, hématologue pédiatrique au Children’s National Medical Center (Centre médical national des enfants) à Washington, DC. Je dirige actuellement un programme pédiatrique sur la drépanocytose.La drépanocytose est caractérisée par de nombreuses complications, dont l’une est le priapisme qui affecte les hommes atteints de drépanocytose.  Le taux de morbidité est de 40 à 50% et malheureusement, de nombreux adolescents âgés et jeunes adultes adultes ont été informés que leur capacité à concevoir un enfant ou à se reproduire était limitée en raison des épisodes récurrents de priapisme.Le priapisme est un événement très effrayant pour un homme atteint de drépanocytose et cette complication peut commencer dès l’âge de trois ou quatre ans.

Il s’agit d’un phénomène de falciformation qui survient dans le pénis et cela peut être très douloureux et conduire à des érections douloureuses. Malheureusement, des épisodes répétés peuvent avoir un effet sur la santé reproductive des hommes drépanocytaires affectant leur nombre de spermatozoïdes, par exemple. De plus, les patients atteints de drépanocytose doivent prendre un médicament appelé hydroxyurée, qui est l’un des seuls médicaments approuvés par la FDA pour la drépanocytose et on leur dit encore et encore qu’il ne faut pas prendre d’hydroxyurée s’ils envisagent de fonder une famille.Beaucoup de garçons atteints de drépanocytose se sentent stigmatisés à cause de cela parce que cela les met mal à l’aise de parler de ce sujet à leurs médecins. Pour ma part, je tiens à parler de cela; Bien qu’il affecte les hommes atteints de drépanocytose et peut affecter votre capacité à avoir des enfants , le priapisme ne conduit pas de manière permanente à cela. Et c’est l’une des idées fausses dont nous aimerions discuter. Cela afin de faire que ce n’est pas la seule raison pour laquelle les hommes ne peuvent pas avoir d’enfants.

Et deuxièmement, nous souhaitons aborder l’hydroxyurée, car l’idée circule que ce traitement aurait la capacité d’atténuer les chances d’engendrer des enfants. Nous savons que ce n’est pas tout à fait vrai, car de nombreux pères atteints de drépanocytose ont engendré des enfants et que tous les enfants vont bien, à ma connaissance. Il n’y aucun cas signalé d’effet indésirable de l’hydroxyurée sur leurs futurs enfants. Je sais que la fierté est et peut être un problème très difficile pour nos hommes atteints de drépanocytose et je sais que vous souffrez peut-être beaucoup de cette maladie. Je recommanderais de discuter avec votre médecin des options qui s’offrent à vous. Je sais personnellement que j’ai traité mes patients avec le priapisme et que je les ai référés à l’urologue et que je sais maintenant qu’ils ont en réalité plus d’options pour les patients atteints de priapisme. Deuxièmement, je vous dirais également que même si vous avez peut-être entendu par certains médecins que votre capacité à engendrer des enfants pourrait être limitée pour le moment, je peux vous dire que j’ai vu beaucoup d’hommes dont je me suis occupé qui ont eu plusieurs enfants. J’espère donc que vous n’êtes pas découragé d’avoir des enfants avec votre partenaire actuel ou futur. Ne baissez pas les bras. Ne soyez pas déprimé. Il existe de nombreuses options pour le priapisme. Et assurez-vous d’échanger à ce sujet avec votre médecin spécialiste.

Traduit de l’anglais par Y.Adjibi