Adakveo, un nouveau traitement de la drépanocytose autorisé en Europe!

Ce 30 octobre 2020, la Commission Européenne a accordé l'autorisation de  mise sur le marché d'Adakveo (crizanlizumab), développé par le laboratoire Novartis, pour réduire les crises vaso-occlusives chez les patients de 16 ans et plus atteints de drépanocytose. Adakveo est le 2ème médicament autorisé en Europe après Siklos dans la drépanocytose

La Commission Européenne autorise un nouveau traitement dans la drépanocytose!

Ce 30 octobre 2020, la Commission Européenne a accordé l’autorisation de  mise sur le marché d’Adakveo (crizanlizumab), développé par le laboratoire Novartis pour réduire les crises vaso-occlusives chez les patients de 16 ans et plus atteints de drépanocytose .

Il s’agit du deuxième médicament autorisé en Europe pour traiter la drépanocytose, après Siklos (hydroxyurée).

 

Qu'est-ce que Adakveo?

La répétition de ces crises vaso occlusives, crées par la  déformation des globules rouges et leur agglutination  endommage à long terme les organes et réduit ainsi l’espérance de vie des personnes atteintes de drépanocytose.

Adakveo  est un médicament administré en perfusion tous les mois qui agit sur la production de P-Selectine. La P-Selectine favorise l’agglutination des cellules du sang entre elles et donc semble participer à la survenue des crises vaso-occlusives. Adakveo diminuerait la production de P-Selectine ce qui favoriserait la réduction des crises vaso-occlusives.

Dans l’essai clinique sur lequel s’est basée l’agence européenne du médicament pour accorder l’autorisation, Adakveo a démontré:

  • Une diminution du taux annuel médian de jours d’hospitalisation à 4 contre 6,87 jours par rapport au placebo (une réduction de 42%)
  • Une réduction de la fréquence des crises vaso-occlusives (délai médian jusqu’au premier COV, 4,1 mois pour Adakveo vs 1,4 mois pour le placebo)

Les effets secondaire d’Adakveo qui ont été observés sont:

  • Des réactions liées à la perfusion peuvent survenir dans les 24 heures suivant la perfusion d’Adakveo (tels que fièvre, frissons ou frissons, nausées, vomissements, fatigue, étourdissements, transpiration, urticaire, démangeaisons. , ou un essoufflement ou une respiration sifflante.
  • Les effets indésirables les plus fréquents (incidence> 10%) étaient les arthralgies, les nausées, les maux de dos, la pyrexie et les douleurs abdominales.
  • Les autres effets indésirables pouvant affecter jusqu’à 1 personne sur 10 sont la diarrhée, les démangeaisons (y compris les démangeaisons vulvo-vaginales), les vomissements, les douleurs musculaires (myalgie), les douleurs musculaires ou osseuses de la poitrine (douleurs musculo-squelettiques thoraciques), les maux de gorge (oropharynx). douleur), et rougeur ou gonflement et douleur au site de perfusion.
  • Adakveo peut interférer avec un test de laboratoire utilisé pour mesurer le nombre de plaquettes dans le sang. Les patients doivent informer leur médecin ou leur infirmier / ère qu’ils sont sous traitement par Adakveo.
  • Il est préférable d’éviter l’utilisation d’Adakveo pendant la grossesse et chez la femme en âge de procréer n’utilisant pas de contraception.

 

Comment avoir accès à Adakveo

Adakveo n’est à ce jour pas commercialisé en France car les négociations entre le laboratoire qui produit ce médicament et les autorités sanitaires françaises sont en cours afin de définir un prix et des modalités de prise en charge par l’assurance maladie, ce qui permettrait de rendre accessible le médicament aux patients.

Cependant, certains patients peuvent déjà avoir accès au traitement sous certaines conditions et sur demande par le médecin spécialiste de la drépanocytose (Autorisation Temporaire d’Utilisation).

Pour toute question concernant ce traitement, n’hésitez pas à en discuter avec votre médecin.

En savoir plus:

https://www.novartis.com/news/media-releases/novartis-sickle-cell-medicine-adakveo-approved-europe-prevent-recurrent-vaso-occlusive-crises