SOS Globi répond au départ de Bluebirdbio d’Europe

Le 9 août 2021, deux ans après l'obtention de l'autorisation de mise sur le marché européen de Zyntéglo, la première thérapie génique dédiée au traitement de la bêta-thalassémie transfusion dépendante, Bluebirdbio annonce cesser ses activités en Europe et rechercher un partenaire pour mener à bien la commercialisation de la thérapie génique. Cette décision aurait été motivée par le non aboutissement des négociations de la compagnie avec les autorités sanitaires des pays européens pour la prise en charge du traitement, et prive les patients Français de l'unique traitement de thérapie génique autorisé pour la bêta-thalassémie. A ce jour, aucun repreneur n'a été identifié pour Zynteglo en Europe et les patients atteints de bêta -thalassémie désespèrent! SOS GLOBI répond à Bluebirdbio et interroge la responsabilité du laboratoire quant à l'accès à ce traitement qui pourrait guérir les malades.

SOS Globi répond au départ de Bluebirdbio, alors que le processus de négociation de fixation des prix était encore en cours

Créteil, le 7 janvier 2022

A Monsieur Andrew Obenshain et à qui de droit au sein de Bluebirdbio

Nous avons bien reçu votre email, quelques mois après l’annonce du retrait de votre société Bluebirdbio du marché européen. Nous avons lu vos communications et explications mais nous ne comprenons toujours pas pourquoi cette décision a été prise.

En effet, comme vous le savez peut-être, notre organisation a été impliquée dans l’évaluation de Zynteglo par la Haute Autorité de Santé et suivait avec grand intérêt les négociations en cours entre votre entreprise et les autorités de santé françaises pour donner accès à Zynteglo aux patients touchés par la bêta-thalassémie en France.

Nous avons également compris qu’avant qu’un accord n’ait été trouvé avec les autorités françaises – et bien que les discussions avançaient de manière positive – vous aviez décidé de fermer le marché européen, laissant les patients français et européens sans possibilité d’accéder à une thérapie qui pouvait potentiellement les guérir .

Nous avons trouvé cette décision très irrespectueuse et cruelle envers les patients, leurs familles, les professionnels de santé et les autorités sanitaires qui ont soutenu le développement et l’avancement de l’autorisation de mise sur le marché de cette thérapie innovante.
Nous ne comprenons pas vraiment pourquoi, si ce n’est pour des raisons de profit,  au détriment de l’intérêt des patients, vous avez décidé de ne pas aller plus loin et d’arrêter les négociations en France alors que ces négociations auraient pu aboutir et ouvrir l’accès aux patients.

Nous tenons à souligner qu’en tant qu’ association représentant les patients, nous condamnons fermement ce type de comportement qui soulève de grands doutes sur l’intérêt réel de Bluebirdbio pour les patients. Inutile d’ajouter que l’attitude de Bluebirdbio pourrait avoir de lourdes conséquences pour les patients à l’avenir en alourdissant les processus réglementaires en Europe et en retardant ainsi l’accès à d’autres traitements potentiellement salvateurs.
De plus, la confiance que la société, les professionnels de santé, les patients  a accordée à une société pharmaceutique comme la votre, sera à l’avenir  probablement affectée par ce précédent.

En tant que représentants des patients, nous demandons une meilleure régulation du processus d’autorisation qui obligera les industriels à s’engager à fournir un traitement aux patients dès lors que l’évaluation de la Commission de Transparence de la HAS sera rendue, quelles que soient les négociations tarifaires.

La Présidente, Maryannick LEPETIT

Télécharger le courrier original en anglais